MBSR à Lille, réduction du stress & méditation pleine conscience (Mindfulness) à Lille – France

Ressourcement par le MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction), la pleine conscience. Séances, programmes et ateliers de méditation de pleine conscience et MBSR à Lille, pour les entreprises et les particuliers.

Surmonter les 5 obstacles de la pratique de la pleine conscience. (1 / 2)

difficile meditationVoici un retour d’expérience d’un méditant confirmé et de participants « novices » au programme « mindfulness » qui vient de se terminer. Quelques conseils peut être utiles pour vous qui aborder la pleine conscience, ou un rappel pour ceux qui pratiquent depuis longtemps.

Les médias parlent depuis maintenant des années des bienfaits de la méditation pleine conscience, l’impact de cette pratique sur les gens et sur les entreprises et les recherches scientifiques en prouvant les effets. Par contre, peu de médias s’intéressent à la pratique en elle-même, la pratique « formelle ». Peut être parce que c’est difficile, peut être parce que ce n’est pas tendance d’évoquer que c’est difficile.

Lorsque l’on s’initie, à son rythme, tranquillement, à la méditation pleine conscience, on se rend compte que le plus important est d’observer ce qui est comme c’est : tout est expérience, tout est pratique. Les difficultés à se concentrer, à tenir la posture, à laisser aller ses pensées et ses émotions font partie de la pratique. Et ces difficultés nous rappellent que le moment présent, c’est maintenant : une douleur au genou c’est maintenant, pas hier ni demain. Les difficultés sont nos alliées.

En voici 5 principales, 2 aujourd’hui et le reste demain (la patience fait partie de la pratique ;-))

Le doute.

Le fait de ne pas savoir si telle ou telle chose va « marcher » ou pas crée une grande insécurité chez le pratiquant surtout au début. « ça peut marcher pour d’autres, mais pas pour moi ». Parfois, le doute est profitable, nous apprenant à observer plus encore ce qui se passe avant d’accepter les choses. Mais parfois… le doute nous emmène loin de la pratique, de l’exercice avant même de nous apprendre quelque chose.

Que faire ?

Nous devons toujours nous rappeler que les pensées sont juste des pensées ; elle ne sont pas la réalité, mais une projection. Lorsque nous voyons le doute arriver dans le cours de l’exercice, prenons note qu’il est là, peut être aussi des émotions associées à ce doute : la peur, la frustration, la culpabilité. Puis revenons doucement à la pratique.

La lassitude.

Il faut le dire : c’est difficile de rester assis lorsque notre esprit est si occupé ! Nous sommes entrainés depuis notre plus jeune âge à faire, et à faire encore plus et plus. L’esprit peut alors se rebeller face à l’invitation à « être ». Durant l’exercice, vous poursuivez alors de plus en plus l’élaboration de vos listes de choses à faire et compter les minutes jusqu’à la fin de la pratique. Ceci est tout à fait normal.

Que faire ?

Il est important de reconnaître que la lassitude est juste une sensation comme n’importe quelle autre. Si nous observons cette lassitude, il y a en dessous une forme d’anxiété ou de peur. Nous n’avons pas besoin d’investiguer pour en réduire l’impact : juste reconnaître ces ressentis permet de réduire l’impact. Nous pouvons aussi appliquer l’une des règles de base de la pleine conscience : l’esprit du débutant, qui nous amène à observer avec curiosité les sensations de cette lassitude. C’est ainsi que nous pouvons reprendre le contrôle.

Les 3 autres difficultés sont exposées ici !

Un commentaire sur “Surmonter les 5 obstacles de la pratique de la pleine conscience. (1 / 2)

  1. Pingback: Surmonter les 5 obstacles de la pratique de la pleine conscience. (2 / 2) | Méditation pleine conscience pour les particuliers et les entreprises

Les commentaires sont fermés.

Plan du site

%d blogueurs aiment cette page :