MBSR Hauts de France, réduction du stress & méditation pleine conscience (Mindfulness)

Ressourcement par le MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction), la pleine conscience. Séances, programmes et ateliers de méditation de pleine conscience et MBSR à Lille, Hauts de France, France, pour les entreprises et les particuliers.

3 mots simples pour une vie en pleine conscience.

confianceLors de nos programmes de « mindfulness » à Lille, nous avons pu remarquer 3 comportements efficaces qui soutiennent l’attention de tous les jours. Retour d’expérience concret : en cultivant des qualités telles que l’engagement, le courage et la bonne humeur, nous pouvons amener notre esprit vers une vie plus sage…

Coopération

Un novice a demandé à son maître : « Quel est le secret de votre bonheur ? » La réponse fut rapide : « Coopérer avec l’inévitable. »

Lorsque le moment présent est ennuyeux, irritant, effrayant ou douloureux, nous luttons et parfois nous n’acceptons pas cette réalité. Nous ne « coopérons » pas. Nous pouvons ressentir d’une certaine manière une forme de démission ou d’auto-trahison, ou nous sentir submergé. Mais quand nous ne pouvons pas changer grand-chose à propos de notre situation, nous pouvons changer notre approche…

Le mot coopérer signifie littéralement « travailler avec » ou « faire avec ». Nous pouvons arrêter d’essayer de réparer les choses en luttant : la douleur, la dépression, l’anxiété, ou tout ce qui nous indispose. Nous pouvons nous laisser aller à penser aux plaisirs futurs  qui nous empêchera de vivre pleinement l’instant.

Cesser notre effort pour aller « ailleurs », c’est laisser la réalité prendre le pas sur nos pensées. Nous pouvons commencer à nous détendre. Libérer nos tensions : nous ne sommes plus dans un état de guerre avec nous-mêmes ou avec le monde. Aligné avec la réalité, nous sommes alors être prêt à «fonctionner». Continuer à vivre avec nos sens et non contre eux. Nous commençons à surfer sur les vagues de la vie.

Etes-vous à l’écoute avec ce qui se passe, ou essayez-vous de vous battre contre ce qui est ? Si vous remarquez que vous n’êtes pas à l’écoute, vous pouvez lâcher les combats…

Confiance

Plusieurs millions de personnes pratiquent la pleine conscience depuis plusieurs siècles. Quelque chose expérimenté à travers les temps ne signifie pas nécessairement que c’est une bonne chose, mais les pratiquants expérimentés disent souvent qu’ils se sentent plus heureux, plus aimables et plus légers que quand ils ont commencé. La recherche scientifique indique à la même chose : la pleine conscience apporte plus de satisfaction, plus de compassion, plus de choix. Plus d’ouverture à la vie et à ce qu’elle nous apporte.

La confiance ne signifie pas l’attente, qui cherche à nous transporter dans un futur imaginé. Si vous pratiquez la pleine conscience dans l’attente des résultats (ou si vous êtes sceptique, l’attente d’aucun résultat), vous êtes déjà hors de l’instant et dans un fantasme de ce que vous pensez ou espérer voir arriver. La confiance ici se voit plus comme un élan nécessaire pour rester sur la route de la pleine conscience. Dans la durée, une fois que votre pratique a eu une chance de fleurir, vous pouvez faire votre propre évaluation pour savoir si cela vous aide.

Parlez à d’autres personnes qui méditent. Si vous ne connaissez personne, et s’il n’y a nulle part près de chez vous où les gens se réunissent pour se former, vous pouvez nous appeler 😉 ou regarder en ligne des ressources communautaires et des forums où vous pouvez discuter de votre pratique. Notre site vous propose aussi de nombreuses ressources sur la science et la pratique de la pleine conscience.

Revenir

La plupart d’entre nous ne sont pas constamment courageux et engagés. Nous ne sentons pas toujours la compassion pour nous mêmes et pour les autres. Parfois, nous faisons l’expérience du doute, du manque de confiance. Nous nous sentons « ennuyés » plus que curieux, et nous ne nous sentons pas « coopérant ».

Pas enthousiaste ? On peut être d’accord avec ça. Nous ne devons pas tendre à la perfection. Nous ne pouvons que nous permettre d’être qui nous sommes, où nous sommes. Juste remarquer ceci est en soi un acte de coopération et de compassion. Il est plus que suffisant. La chose merveilleuse est que dès que nous avons remarqué ce qui se passe pour nous, nous sommes déjà de retour dans la pleine conscience.

Quand nous voyons avec les yeux de la conscience l’ennui, la peur, la distraction ou une forme de dépression, nous ne sommes plus capturés par ces idées. Nous n’avons pas à nous forcer à nous chouchouter, à lutter… nous sommes naturellement de retour à la pleine conscience, à ce qui se passe tout simplement. En reconnaissant que notre esprit est parti…

Sensibilisons-nous aux distractions. Demandons-nous régulièrement : « Suis-je ici ou ailleurs ? Suis-je éveillé ou sur le pilote automatique ? » Si vous oubliez de vous poser ces questions simples, programmez une alarme sur votre téléphone plusieurs fois par jour, ou créez une routine. Demandez-vous : « Suis-je chez moi à cet instant ? ».

Initiation et curiosité.

Vous pourrez découvrir cela concrètement, dans la prochaine session du programme « Mindfulness » de Lille !

Plan du site

%d blogueurs aiment cette page :