MBSR Hauts de France, réduction du stress & méditation pleine conscience (Mindfulness)

Ressourcement par le MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction), la pleine conscience. Séances, programmes et ateliers de méditation de pleine conscience et MBSR à Lille, Hauts de France, France, pour les entreprises et les particuliers.

Retrouver la paix de l’esprit pendant les élections, ce n’est pas du luxe !

 La pleine conscience (méditation, mindfulness, MBSR) à Lille : www.commentcava.org

Si cette période d’élection est pour vous difficile à vivre, voici cinq façons de l’aborder avec 5 conseils pratiques. Pour des élections calmes, sereines et engagées !

Les élections approchent, et dans quelques jours, il faudra prendre position. La plupart des commentateurs s’accordent pour dire que celle-ci est majeure, et pourtant (ou peut-être à cause de l’enjeu), aucun des candidats ne se détache et le nombre d’indécis est plus important que dans les élections précédentes.

Dans le même temps, les campagnes sont à leur intensité maximale. Et la campagne est on ne peut moins chaotique !

Dans ce contexte mouvementé (c’est le moins que l’on puisse dire), peut être est-ce le moment opportun pour trouver des moyens de rester calme et clair… La pleine conscience (mindfulness) peut apporter de la clarté en ouvrant à l’expérience de l’instant : elle permet de ne pas rester « coincé » dans le désir, l’aversion ou la confusion. La mindfulness est généralement synonyme de calme… Si cette période d’élection est pour vous difficile à vivre, voici cinq façons d’aborder dimanche… Ces petits conseils ont pour la plupart été élaborés avec des méditants ayant participé au programme « Mindfulness & Stress » sur l’inspiration de notes de Thich Nath Hanh.

Respirez !

Tout le monde respire, mais l’important est de remarquer que vous respirez. Si vous vous sentez en colère, en peur, ou tout simplement triste au sujet des élections, amenez votre conscience à l’air qui circule. Vos pensées concernant les élections ont besoin de clarté, alors que règne la confusion… En accordant votre attention à votre respiration, vous passez dans l’expérience du corps et commencez à calmer l’esprit. L’expiration est un moment particulièrement bon pour libérer la tension dans le corps !

Reconnaissez !

La première étape pourrait être de vous demander quel est votre engagement dans les élections à ce stade ? Avez-vous suivi toutes les campagnes sur tous les candidats ? Vous êtes-vous coupé du « cirque médiatique » et n’arrivez-vous pas à vous en détacher ? Vous trouvez vous coincé dans des débats animés avec des amis ? Est-ce que la pensée même de parler de politique vous ennuie ou vous effraie ? La première étape de toute pratique d’attention est la reconnaissance. Prenez le temps de prêter attention au rôle que l’élection joue dans votre vie, et surtout, comment vous y répondez. Soyez présent, c’est une expérience. Il est facile de se laisser prendre dans les jugements sur les candidats, sans remarquer l’effet de ces réactions sur vous ! Alors regardez en vous et laissez aller, ce qui se passe.

Méditez sur l’impermanence !

Rappelez-vous que tout change. Une élection peut être très importante. À bien des égards, cette année, elle l’est. Mais à bien des égards, ce n’est pas le cas. De temps en temps, on peut se demander si dans 20 ans ou dans 100 ans cette élection est si importante que ça. Prendre le temps de poser ces questions donne un peu de distance et de recul, pour regarder la réalité. Pas pour minimiser l’importance, mais pour la mesurer, vois ce qu’elle est pour vous. Demandez-vous si votre stress vous aidera dans ce moment. Un esprit clair est la meilleure façon de faire le tri entre ce qui important est ne l’est pas, et l’engagement que vous y mettez.

Pratiquez la compassion !

Compassion pour soi. Alors que les informations sur les élections semblent ne jamais s’arrêter d’être diffusées, votre temps et votre énergie, eux, sont limités. Combien de nouvelles avez-vous vraiment besoin de « consommer » ? La réponse sera différente pour chaque personne, mais vous gagnerez sans doute à fixer les limites de ce que vous « absorbez »… Peut-être que vous n’êtes pas envahi par les informations, mais que vous êtes irrité en raison des débats que vos collègues ou vos amis vous imposent. Ou que vous avez peur que les politiques de l’un des candidats élu fera à votre famille. Vous serez peut être touché de manière positive ou négative par ces débats ou ces informations. Observez, et soyez plein de compassion pour ce que vous vivez. Choisissez quand et comment être gentil avec vous-même.

N’attendez pas que le changement vienne de l’extérieur !

Personne ne peut résoudre tous les problèmes ou sauver le monde, même pas les candidats ! Mais chacun d’entre nous peut faire quelque chose à son niveau. Imaginez un instant ce que vous espérez du plus grand président que vous puissiez imaginer. Imaginez les résultats concrets pour votre société au jour le jour. Faites une liste. Choisissez un point sur lequel vous pouvez faire quelque chose et vous impliquer. Ensuite, peu importe qui gagne l’élection et quelles sont les politiques mises en place, vous pouvez apporter un changement que vous voulez voir dans le monde. En étant ainsi lucide sur le pouvoir limité de chacun, vous n’êtes plus dans l’attente que le changement arrive de l’extérieur (ce qui n’arrive jamais, ou pas du tout comme on le voudrait – ce qui nous fait cultiver une forme de désespoir). Dans la stabilité, vos efforts peuvent aller beaucoup plus loin que lorsque vous êtes motivé par la peur, la colère ou le désespoir. Rappelez-vous que peu importe la puissance du président… personne n’est tout-puissant. Et il n’y a pas non plus de personne, quelle que soit son apparente impuissance, qui ne peut pas aider à résoudre les problèmes de son pays. Il ne s’agit pas de s’occuper de soi-même ou d’agir pour le changement social et politique. C’est toujours les deux. N’est-ce pas là que réside le défi et le véritable pouvoir ?

Les méditants le savent : ils prennent conscience que la pratique régulière leur permet de (re)joindre le soin de soi et le soin des autres et de la société. Chacun à son niveau. En toute humilité.

Plan du site

%d blogueurs aiment cette page :