Pleine conscience et MBSR : apaiser ses tensions, retrouver la bienveillance et la joie par la pleine conscience.

Meditation de pleine conscience (Mindfulness) & Communication Bienveillante. Programme MBSR et ateliers de méditation de pleine conscience, de communication bienveillante à Lille, Hauts de France et en Belgique pour les entreprises et les particuliers. Par Stéphane Nau, instructeur MBSR (Center for Mindfulness, Ecole de Médecine de l'Université du Massachusetts, créé par Jon Kabat Zinn).

Petit exercice sur le silence.

Que serait la musique si toutes les notes se suivaient, sans pause, sans silence ? Quel enchevêtrement de sons ce serait alors !

Et les phrases, les textes, sans virgule ou point pour respirer, pour prendre le temps et savourer chaque mot en son entier.

Le silence est un bienfait. Parfois, à certains, il fait peur. Et l’on allume alors la télévision, la radio, pour « un fond sonore ». Ou pour étouffer sa petite voix ?

Et si aujourd’hui, vous décidiez de sortir seul(e), un long moment, pour marcher, en silence, sans parler à personne d’autre qu’à vous, ou en méditant, en observant ce qui vous entoure, sans vous poser de questions. Pour vous assoir sur ce petit banc dans le parc. Pour simplement laisser vos pas vous guider le long de la rive du canal… ou ailleurs.

À votre retour, dans un joli cahier d’écriture que vous aurez choisi avec attention, vous pourriez alors écrire un mot, un seul. Un mot qui résumerait ce silence, cette marche. Le premier mot qui vous viendrait à l’esprit Écrivez-le simplement au milieu d’une feuille, en grand, gros, gras ou en petit ou bien encore écrivez-le de nombreuses fois, pour bien lui donner vie. Et, si vous le voulez, si c’est opportun, ce mot, vous pouvez [‘accrocher face à vous, pour méditer dessus durant tes prochains jours. Et, si vous préférez le garder, si ce mot est secret, puissant, profond, particulier, gardez-le bien au chaud, à l’abri, sous les feuilles de votre esprit.

Répétez cet exercice régulièrement. Au bout d’un certain temps, relisez tous les mots que vous avez écrit… et laissez vous surprendre par la richesse et la profondeur de vos ressentis.

« Quelle musique, le silence ! » (Jean Anouilh)

Plan du site

%d blogueurs aiment cette page :