MBSR Hauts de France, réduction du stress & méditation pleine conscience (Mindfulness)

Ressourcement par le MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction), la pleine conscience. Séances, programmes et ateliers de méditation de pleine conscience et MBSR à Lille, Hauts de France, France, pour les entreprises et les particuliers.

Le pouvoir du OUI.

OUI, le mot aux super pouvoirs. Un mot simple, trois lettres qui ouvrent le chemin des possibles. Le OUI n’a pas la cote ce matin de juillet.

Bien souvent, notre esprit dit NON, un non confus et fermé. Dans le NON, l’instant présent disparaît. Il n’est pas accueilli ni accepté.

Le NON est le mot du pilote automatique : mon corps est ici, il exprime des choses maintenant. Mes pensées sont ailleurs, dans le futur ou le passé, dans des images, des représentations. Par sécurité, confort ou habitude, le NON y fait sa place jusqu’à nous imposer de ne pas ressentir nos sensations et nos émotions. Comme dans l’histoire de la grenouille dans la marmite. Le NON est le mot de l’ABANDON.

Le NON est le mot qui nous prive de la juste réaction, de cet espace entre ce qui survient et notre réponse. Le NON est le mot de la « réaction » réflexe, conditionnée

Le OUI est celui de la « réponse », de la juste décision, de la clairvoyance. Tout cela est détaillé et expérimenté dans le programme « Mindfulness ».

Alors OUI. A la joie, à la souffrance, à l’amour, à la détresse. OUI à tout ce qui fait la vie, à la douceur, à la bienveillance, au respect, à la gratitude. OUI !

Et merci à Eckart Tolle dont je partage ce merveilleux texte.

Eckhart Tolle

Observez qu’une fleur existe dans une paix totale.
Il ne s’agit pas simplement que d’un calme intérieur.
Vous pouvez quasiment sentir que ce calme est également autour de la fleur.
Et c’est de toute beauté… c’est vivant… ce n’est pas bruyant.

Détecter cette dimension c’est remarquer l’espace qui existe autour de chaque chose.
Je n’ai seulement parlé que d’une fleur jusqu’à maintenant,
mais vous verrez que cela s’applique aussi à toute chose dans votre vie,
à tous les phénomènes qui se produisent.

Passons maintenant de la fleur aux embouteillages par exemple.
Vous êtes assis(e) dans votre voiture, stressé(e).
Vous avez besoin d’avancer mais vous ne pouvez pas bouger.
Vous expérimentez l’arrêt, le non-mouvement.

Le même calme que nous contemplons avec et autour de la fleur existe ici aussi.
C’est plus facile à remarquer avec une fleur,
mais cet événement que nous appelons « embouteillage » est entouré par le même espace de paix, car cet espace est l’instant dans lequel cela se passe.

Comment allons-nous trouver cet espace autour des événements ?
Et bien simplement en autorisant ce moment à « être ».
Dès l’instant où vous dites OUI à toute chose qui arrive, au lieu de lutter ou d’y résister,
vous devenez conscient(e) de la dimension qui est plus profonde que l’événement lui-même.

La prochaine fois qu’il y aura un embouteillage, observez ce qui se passera quand vous direz : « Bien, je suis ici, la voiture ne bouge pas, tout est comme il doit être ».
Alors soudainement une paix entourera le contenu, l’évènement.

La plupart du temps dans les embouteillages une émotion grandit : la colère.
Peut-être avez-vous pris la route trop tard, alors cela vous agace et la colère naît.
Dans ce cas aussi vous pouvez autoriser cela.
Tout est comme il doit être.
La colère est un concentré d’énergie. La colère est énergie, c’est une énergie prisonnière.
Elle essaie de sortir.
Tout est comme il doit être.

Il est bien plus facile de voir l’espace de paix autour de la fleur qu’autour de la colère.
Mais c’est le même principe qui se présente.
Il faut autoriser toute forme qui naît et ne point résister car vous aurez compris la futilité de résister à une forme qui a sa raison d’être.
Cela EST. Que pouvez-vous faire? Une action est possible certes, et en même temps cela EST.

Acceptez toute chose qui apparaît dans l’instant présent.
Et à travers cela, soudainement une dimension se révèle à vous.
C’est ce que j’appelle l’espace vide qui entoure les choses, espace de paix autour de tout contenu qui EST.

Rien ne peut se produire en dehors de ce champ de l’instant présent.
La plupart des gens n’ont pas conscience de ce champ.
Ils ont juste conscience de ce qui se passe à l’intérieur.
Non seulement sont-ils conscients de ce qui s’y passe, mais ils s’identifient à cela,
et ils y réagissent… dans une recherche de soi.

Dans leur recherche d’identité, ils vont fuir toute chose qui se passe dans l’instant présent,
car il y a identification avec le contenu de ce qui se passe et une complète ignorance de l’immensité de ce qui se passe.
Donc vous êtes otages des formes et en réagissant à chacune d’elle, dans l’instant présent votre propre forme d' »identité » devient plus forte.
L’illusion que vous êtes cette forme psychique, avec son histoire.
Et cette identité devient de plus en plus forte à chaque réaction.

Ceci est le mystère de la vie.
Quand vous prenez conscience de cela, de comment cela apparaît, alors vous comprenez pourquoi le soi a besoin de réagir pour continuer à vivre.
Il se perpétue au travers de la réaction car à chaque fois il y a un renforcement de votre forme « identité », cette forme psychologique du soi.

Vous remarquerez comment le moi aime les discussions, aime avoir raison et par conséquent il réagit aux opinions des autres, cela peut être spirituel même.
Par exemple quelqu’un parle et cela engendre une réaction en vous : « Non… c’est faux… je le sais… »
Vous avez probablement raison, mais sachez identifier le soi en recherche d’identité.
Il y a une énergie très forte derrière la réactivité.

Ainsi la plupart des gens vivent leur vie dans un mode « réactif ».
Quel que soit ce qui surgit dans l’instant présent, ils y réagissent.
Et la plupart du temps c’est par un NON.

Voir cela est le début de la liberté.
Ensuite vous serez capable de voir le miracle qui se passe quand une chose arrive, et qu’on n’y résiste pas, quand on l’accepte.

Cette chose peut-être un évènement, un évènement extérieur.
Cela peut être une pensée que nous avons,
ou une émotion que l’on ressent.
Elle sera alors simplement acceptée.
Car qu’elle est la raison de dire NON si cela EST ?
C’est accepté. Et cela EST.

Le mot clé « accepter » signifie que vous n’êtes plus une entité « réactive ». Cela ne veut pas dire que vous ne devez pas y répondre par une action appropriée.
Vous y répondez, mais vous n’y réagissez pas.
« Réagir » c’est le conditionnement, c’est le soi qui surgit.
Le soi se renforce au travers de la réaction.

« Répondre » c’est une action qui est totalement juste pour la situation, mais elle ne viendra pas tant que vous n’aurez pas dit OUI.
Alors seulement l’action juste arrive.

Il y a un pouvoir énorme dans le OUI.
C’est le pouvoir de la vie elle-même.
Le pouvoir de la conscience.
Tout est là, au moment où vous dites OUI à la vie.
Alors le pouvoir la vie est là et circule à l’intérieur de vous.

Eckart Tolle.

D’autres textes et livres passionnants dans la bibliothèque « Mindful », une sélection d’ouvrages réalisée pour vous.

2 commentaires sur “Le pouvoir du OUI.

  1. Pingback: Le pouvoir du OUI. | Moment présent - M...

  2. Pingback: Le pouvoir du OUI. | Pleine conscience - Medita...

Les commentaires sont fermés.

Plan du site

%d blogueurs aiment cette page :