Pleine conscience et MBSR : apaiser ses tensions, retrouver la bienveillance et la joie par la pleine conscience.

MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction) et Communication Bienveillante. Séances, programmes et ateliers de méditation de pleine conscience et MBSR, de communication bienveillante à Lille, Hauts de France et en Belgique pour les entreprises et les particuliers. Par Stéphane Nau, instructeur MBSR (Center for Mindfulness, Ecole de Médecine de l'Université du Massachusetts, créé par Jon Kabat Zinn).

A découvrir : la fraîcheur des témoignages de méditants.

Bénédicte, Hervé, Lionel, Laurence, Nathalie, Sophie, Virginie, Adrien, Louis, Elisabeth, Hortense, Laetitia nous font découvrir avec fraîcheur et sincérité ce qu’est la méditation pour eux, dans ce film réalisé par nos amis de PetitBambou. Des témoignages de gens comme nous, pour décrire ce que c’est, et ce que cela apporte. Ces témoignages rejoignent ceux des participants au programme « Mindfulness & Stress » de Lille. A découvrir et partager sans modération !

Quelques extraits…

  • Je pensais que je n’aurais pas la patience. Je pensais ne pas pouvoir tenir plus de 3 minutes

  • Méditer passivement, ça ne me parlait pas

  • J’ai eu un regard sceptique, je jugeais, même, pensant que c’était religieux, ce n’était pas pour moi

  • Méditer, c’était pour moi arrêter de penser

  • J’ai commencé à l’âge de 15 ans, je ne voyais pas ce qu’il pouvait avoir d’intéressant

  • Je suis scientifique, ça ne pouvait pas aller pour moi

  • Très angoissée, stressée, mais le corps s’exprime si fort qu’il faut réagir

  • J’ai lu sans pratiquer, jusqu’à ce que je réalise qu’on n’apprend pas à conduire sans… conduire. J’ai douté, pensant ne pas être capable de le faire… puis j’ai compris : je ressentais bien d’être dans le moment, maintenant

  • Il faut décanter ce qui est émotionnel, de la réalité. BFM m’agresse chaque matin… Maintenant je prends ma journée en main !

  • J’aime l’idée de faire des micro-pauses, me concentrer sur ma respiration, pour aborder ce que je dois faire et voir les enjeux

  • J’ai commencé en me disant « je vais essayer », puis j’ai vu ça me faisait du bien, ça m’apaisait

  • Ca me semblait juste

  • Il y a des petites choses qui ont changé dans la journée

  • Je n’y arrivais pas seule, et j’ai fait un stage. J’ai senti une différence, et cela s’est imposé comme une évidence

  • La première fois j’ai fait un stage de découverte, ça m’a déstabilisé et puis à un moment j’ai eu envie de le faire chez moi : il y a quelque chose que j’ai envie de regarder, là…

  • Ca me faisait du bien, je me sentais libre, presque une transgression !

  • C’est quelque chose qui dure. il ne s’agit pas de réfléchir mais d’être attentif

  • Dans mon quotidien, la méditation m’a permis de voir les petites choses, je fais attention aux oiseaux, à ce qui m’entoure, je suis contente de traverser tout ça… j’ai redécouvert l’ordinaire. Pourquoi aller chercher très loin ce qui est là ?

  • Faire autre chose que ressasser…

  • Ca m’apporte de la confiance en moi… relativisons : rien n’est un échec !

  • J’ai commencé par des méditations de 5 minutes, et puis c’est devenu régulier

  • Au début, c’était un effort, trois semaines après, j’ai trouve des bénéfices.

  • Ce n’est pas un baguette magique

  • Quand j’ai vu que je n’allais pas bien… cela m’a recardé

  • Maintenant c’est ma fille qui me le demande ! Elle me dit plus détendu, moins stressé, elle m’incite à la pratique : tu es quand même mieux quand tu pratiques !

  • C’est comme donner un petit dej à son esprit

  • On part au début dans les pensées, les soucis, et la pratique m’incite à revenir. Les bénéfices s’inscrivent dans le temps, de manière profonde et durable

  • Il n’y a pas de réussite. Il n’y a pas de mauvaise méditation, pas d’échec.

  • Le fait de me donner rendez-vous, me fait découvrir les bénéfices directs de la méditation pleine conscience

Plan du site

%d blogueurs aiment cette page :