Pleine conscience et MBSR : apaiser ses tensions, retrouver la bienveillance et la joie par la pleine conscience.

MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction) et Communication Bienveillante. Séances, programmes et ateliers de méditation de pleine conscience et MBSR, de communication bienveillante à Lille, Hauts de France et en Belgique pour les entreprises et les particuliers. Par Stéphane Nau, instructeur MBSR (Center for Mindfulness, Ecole de Médecine de l'Université du Massachusetts, créé par Jon Kabat Zinn).

5 façons de développer la gentillesse et la générosité. Tout simple !

« Chaque fois que vous rencontrez une personne, vous avez une opportunité pour pratiquer la gentillesse. »

Sénèque

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale de la gentillesse. Oui, oui ! Aujourd’hui, on a le droit d’être gentil, aimable, ouvert, compassionné, bienveillant. C’est le package du jour 😉

Et ce package me plaît beaucoup. Je vois tant de personnes dans mes groupes est ailleurs dur avec elles-mêmes. Et nous apprenons, au fur et à mesure de nos séances et de notre pratique méditative personnelle combien être gentil avec soit est accessible et souvent facile.

Cultiver la gentillesse… oui mais comment faire ? Nous pouvons pratiquer la méditation de l’amour bienveillant, regarder l’autre avec un sourire, discuter avec la personne âgée dans la queue du magasin, sourire dans le métro, accueillir le sdf qui demande de l’aide avec un regard doux. out cela se fait sans difficulté, nous avons ce temps là, pour nous, pour l’autre.

Voici 5 petites choses que nous pouvons tous et toutes faire dès aujourd’hui. Chiche ?

1. Faites une pause

Chaque fois que vous arrivez à un panneau STOP ou à un feu rouge, respirez à fond, remarquez comment vous vous sentez et ensuite, et souhaitez-vous et à une autre personne du bien. C’est la base de la méditation de l’amour bienveillant. « Puissé-je être heureux et en sécurité. Puissé-je vivre en paix. Puissé-je être libre de toute souffrance. » Continuez à dire ces mots ou les phrases en vous jusqu’à ce que vous soyez prêt à passer à autre chose ou que la lumière du feu passe au vert. Lorsque vous arrivez au prochain panneau STOP ou au feu rouge, répétez la pratique. Avec suffisamment de répétition, le panneau STOP et la lumière rouge deviennent des indices pour cultiver la gentillesse et aident à établir une habitude de gentillesse.

2. Conversez avec ceux que vous croisez

Lorsque vous faites vos courses dans une épicerie, faites la queue pour obtenir un billet de cinéma ou faites le plein dans une station-service, engagez la conversation avec d’autres personnes. Vous êtes toutes et tous là pour la même chose au même moment ! A l’intérieur de vous, exprimez-leur vos souhaits de bonheur. Ils y ont droit, tout comme vous. Exactement comme vous. Écoutez quand ils parlent et souriez doucement. Ces petits gestes permettent aux gens de se sentir plus ouverts et gentils. En conversant avec eux, vous entrez en relation avec le meilleur de vous même.

3. Elargissez à vos compagnons de voyage

Si vous utilisez régulièrement l’autobus, le train ou l’avion, poser l’intention que l’acte de vous asseoir vous rappelle de faire preuve de gentillesse ou de compassion envers vos compagnons de trajet. Faites prendre conscience à tous ceux qui voyagent avec vous et réfléchissez à la manière dont ils partagent, comme vous, leurs joies et leurs peines et veulent être heureux, en paix et sans souffrances. Exprimez votre souhait pour leur bonheur. « Puisses-tu être heureuse. Puisses-tu être en sécurité. Puissiez-vous tous être libre de toutes souffrance. Puisses-tu vivre avec tranquillité »…

4. Écoutez le « ding !!! »

Nous recevons des tonnes d’e-mails et d’alertes de calendrier chaque jour. Utilisez-les comme des rappels pour être attentif. Sur de nombreux ordinateurs, vous pouvez même définir le son comme étant un carillon de méditation. Chaque fois que vous entendez l’alerte ou voyez le rappel, faites une pause, respirez un ou deux et envoyez-vous des pensées bienveillantes. Vous pouvez faire la même chose sous la douche. Il suffit de sentir l’eau sur votre corps, de faire une pause, de prendre une profonde respiration et d’envoyer des pensées de gentillesse à vous-même et aux autres.

5. Connectez-vous avec quelqu’un dans le besoin

Déterminez dans votre esprit l’intention de répondre avec gentillesse et générosité chaque fois que vous rencontrez quelqu’un dans la rue qui demande de l’aide. Faites une pause pour prendre contact avec lui, demandez-lui comment il va et donnez de l’argent si vous le souhaitez. Sourire ne vous engage pas plus que… de sourire et d’être humain. Ou, si vous pensez qu’il est plus utile de donner des fonds à un groupe qui soutient les sans-abri, engagez-vous à faire un chèque à la fin de la semaine ou du mois.

Cette gentillesse est une attitude fondées sur nos qualités profondes de coeur. Rien de spécial finalement : juste être, nous échapper un instant de nos schémas mentaux habituels pour nous ouvrir à notre humanité. Ce que nos faisons entre autres lorsque nous pratiquons la méditation.

Jon Kabat-Zinn nous le rappelle avec beaucoup de tendresse (et aussi dans cet article) :

« Apprécier notre propre beauté. Se traiter avec bonté. Etre bon avec soi… C’est une façon d’être sage avec soi et avec la réalité. C’est une pratique.  Cela demande une certaine culture car nous avons tellement l’habitude d’être dur envers nous-mêmes. C’est une raison de pratiquer régulièrement. »

Quel pensez-vous de ces petites choses ? En voyez vous d’autres ?

 

 

Plan du site

%d blogueurs aiment cette page :